MARGRAVE


MARGRAVE
MARGRAVE

MARGRAVE

Le titre de margrave (dont l’équivalent est marquis) a été créé par Charlemagne au profit de ses lieutenants dans les marches frontières. À l’origine, leur circonscription assez vaste, conquise à l’extérieur de l’Empire, leur confère le rang de duc en raison de leurs responsabilités militaires. Plus tard, ils se distinguent des comtes par le fait qu’ils n’ont pas besoin de l’approbation impériale pour la nomination de leurs juges. Grâce à la colonisation des terres de l’Est aux XIIe et XIIIe siècles, les margraves deviennent les premiers princes territoriaux de l’Empire et disposent de vastes principautés, telles que la Saxe et le Brandebourg. Quand ils prennent des titres plus honorifiques, la dignité de margrave passe fréquemment aux cadets et aux branches secondaires de la famille.

margrave [ margrav ] n.
• 1732; marckgrave 1495; all. Markgraf « comte (gouverneur) d'une marche »
Hist.
1 N. m. Titre de certains princes souverains d'Allemagne.
2 N. f. Femme d'un margrave. (On dit aussi MARGRAVINE , de l'all. Markgräfin.)

margrave nom masculin (allemand Markgraf, de Mark, frontière, et Graf, comte) Titre donné depuis Charlemagne aux chefs militaires d'une marche. (Dotés de fiefs, mais inférieurs aux ducs, les margraves devinrent au XIIe s. princes d'Empire.) ● margrave nom féminin Synonyme de margravine. ● margrave (synonymes) nom féminin
Synonymes :

margrave
n. m. HIST Titre de certains princes souverains d'Allemagne dont les principautés étaient ou avaient été des marches (provinces frontières).

⇒MARGRAVE, subst.
HISTOIRE
A. Subst. masc. Titre donné dans l'ancien Empire allemand aux gouverneurs d'une marche; personne ayant ce titre. Voici Bischem! (...) ils découvrirent (...) l'antique bourgade (...) sa grande rue tortueuse, (...) ses portes cochères (...) rappelant les guerres des margraves, des landgraves (ERCKM.-CHATR., Ami Fritz, 1864, p. 178):
♦ Quelques princes allemands méritaient les éloges des Aufklärer: Léopold d'Anhalt pour avoir patronné Basedow; Charles-Auguste qui faisait de Weimar une capitale intellectuelle; le margrave de Bade qui abolit le servage.
LEFEBVRE, Révol. fr., 1963, p. 92.
B. Subst. fém. Femme d'un margrave. Les intrigues et les épigrammes des deux poètes, Frédéric et Voltaire, troublèrent Mme de Pompadour, l'abbé de Bernis et Louis XV. La margrave de Bayreuth était mêlée dans tout cela avec de l'amour, comme en pouvait avoir un poète (CHATEAUBR., Mém., t. 3, 1848, p. 57).
REM. Margravine, subst. fém., synon. (supra B). Sa belle-soeur, la margravine de Misnie, qui était venue lui faire visite (MONTALEMBERT, Ste Élisabeth, 1836, p. 85).
Prononc. et Orth.: [], [-]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. Fin du XVe s. marckgrave d'Anvers «gouverneur d'Anvers» (J. MOLINET, Chroniques ds DUPIRE, Jean Molinet, p.252 [manesgrave dans l'éd. Doutrepont et Jodogne des Chroniques de Molinet, t. 1, p. 376]); 2. a) 1549 margrave «gouverneur d'une marche, en Allemagne» (JEAN DE MOUTIERS, Des Estats et maisons plus illustres de la chrestienté, f° 86a, 86b: Margrave, Juge, ou supérieur de tout un ressort); b) 1759 fém. «femme d'un margrave» (VOLTAIRE, Lettre à la margrave de Bade-Dourlach, 2 févr. ds ROB.). 1 empr. au m. néerl. marcgrave «gouverneur d'une marche»; 2 a empr. à l'all. Markgraf «id.»; cf. encore margravine «femme d'un margrave» (1717 marcgravine d'apr. Trév. 1732). Fréq. abs. littér.: 52.
DÉR. 1. Margravial, -ale, -aux, adj. Qui appartient à un margrave. Dignité, branche margraviale. (Dict. XIXe et XXe s.). [], plur. masc. [-o]. 1re attest. 1840 (Ac. Compl. 1842); de margrave, suff. -(i)al. 2. Margraviat, subst. masc. Dignité de margrave; juridiction, seigneurie d'un margrave. L'empereur fut si satisfait de son courage et de son dévouement qu'il lui accorda l'investiture du margraviat de Misnie (MONTALEMBERT, Ste Élisabeth, 1836p. 101). L'innombrable fourmilière des comtés, des duchés, des principautés et des villes libres, protégée par les margraviats, gardiens des frontières (HUGO, Rhin, 1842, p. 123). []. Att. ds Ac. dep. 1762. 1res attest. a) 1752«pays gouverné par un margrave» (Trév.), b) 1762 «dignité d'un margrave» (Ac.); de margrave, suff. -(i)at.
BBG. —COLOMB. 1952/53, p. 403.

margrave [maʀgʀav] n.
ÉTYM. 1732; 1495, marckgrave; XVIe, marcgrave; all. Markgraf « comte (gouverneur) d'une marche ».REM. Le fém. margravine, parfois employé, vient de l'all. Markgräfin.
Titre donné autrefois à certains princes souverains d'Allemagne.
0 J'ai perdu dans madame la margrave de Bareith (Bayreuth) une princesse qui m'honora toujours d'une bonté inaltérable (…) Mais, madame, pourquoi vous parler de nouvelles ? Il est plus doux de s'entretenir de monseigneur le margrave et de vous.
Voltaire, Lettre à la margrave de Bade-Dourlach, 37, 2 févr. 1759.
DÉR. Margravial, margraviat.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Margrave — es el nombre en español dado al título germánico Markgraf (de Mark, frontera, marca, y Graf, conde), equivalente a marqués. La esposa de un margrave es llamada margravina o Markgräfin en alemán. Un margrave tenía, originalmente, funciones de… …   Wikipedia Español

  • Margrave — Mar grave, n. [G. markgraf, prop., lord chief justice of the march; mark bound, border, march + graf earl, count, lord chief justice; cf. Goth. gagr[ e]fts decree: cf. D. markgraaf, F. margrave. See {March} border, and cf. {Landgrave}, {Graff}.]… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • margrave — s. m. 1. Título dado, na antiga Alemanha, aos chefes de províncias fronteiriças. 2. Título de certos príncipes alemães.   ‣ Etimologia: francês margrave …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • margrave — (n.) military governor of a German border province, 1550s, from M.Du. markgrave (Du. markgraaf), lit. count of the border, from O.H.G. marcgravo; second element from graf count, earl (O.H.G. gravo, gravjo), from W.Gmc. *grafa a designation of… …   Etymology dictionary

  • margrave — sustantivo masculino 1. Uso/registro: restringido. Título de los antiguos príncipes del imperio germánico …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • margrave — (Del al. Markgraf, de Mark, frontera, y Graf, conde). m. Título de dignidad que se daba a algunos príncipes de Alemania …   Diccionario de la lengua española

  • margrave — [mär′grāv΄] n. [MDu markgrave < MHG marcgrave < OHG marcgravo < marc (see MARK1), a march, border + graf, a count, earl] 1. Historical a military governor of a march, or border province, in Germany 2. the hereditary title of certain… …   English World dictionary

  • Margrave — Markgraf redirects here. For other uses, see Markgraf (disambiguation). Royal and noble ranks Emperor Empress King Queen …   Wikipedia

  • Margrave — Le titre de margrave (de l allemand Markgraf, qui se traduit littéralement par « comte de la marche ») était donné aux chefs militaires des marches (ou mark), dans l empire carolingien, puis à certains princes du Saint Empire romain… …   Wikipédia en Français

  • margrave — (mar gra v ) s. m. 1°   Nom donné autrefois à quelques princes souverains d Allemagne. Le duché de Bade a eu pour chef un margrave. 2°   En parlant de la femme d un margrave, on dit madame la margrave. ÉTYMOLOGIE    Allem. Mark graf, de Mark,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré